L’énergie, c’est pas la même chose selon qu’on écoute Jancovici, Hulot, Pouyanné. Mais si on se fie aux documentaristes Michael Moore et Jeff Gibbs, c’est un business sans foi ni loi.

Hier soir, Youtube a mis en ligne l’intégralité du documentaire réalisé par Jeff Gibbs et produit par Michael Moore, « Planet of the Humans ».

67640401_1975936805841154_6650900902469173248_o

Comme le confinement contribue à me faire perdre un peu mes repères temporels, j’ai occupé une partie de ma nuit à regarder ce documentaire du fameux Michael Moore.

Tout d’abord, accordons-nous sur le fait que C’EST du Michael Moore. Pas de concession, pas de tergiversations, des faits (beaucoup), des accusations (fortes).

Tout d’abord, le documentaire nous fait revenir en arrière, jusqu’aux années 50, pour témoigner que la question climatique, le risque était identifié très clairement dès cette époque.

Premier point, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

Ensuite, Jeff Gibbs nous met de suite face à la question de ce qu’on dit – la communication – et ce qui est fait – les actions.

Il nous présente un festival très engagé où tout est axé sur la promotion de l’énergie photovoltaïque avec le discours  » Festival avec de l’énergie 100% photovoltaïque ». Et puis voilà que le ciel se couvre et que, en même temps que la production électrique solaire baissait, la consommation pour l’éclairage augmentait. Et là, un gentil organisateur avec un tee-shirt très « ecolo-friendly » nous explique qu’en fait, il faut un complément en électricité avec un générateur sourcé en bio-fuel. Mais tout ça plutôt « back-stage », on ne le montre pas au public y- la com doit rester sur du 100% photovoltaïque.

Pour finir, parce que le générateur bio-fuel n’est pas une ressource infinie, les organisateurs se branchent sur le réseau.

Deuxième point, quand la com est l’alpha et l’oméga d’une démarche « verte », écolo.

Après, le documentaire nous fait rentrer dans un mélange de business, de mélange des genres entre investisseurs et militants, d’omissions et de contradictions.

Ensuite, tout y passe, l’extraction minière, l’agriculture et l’eau, la biomasse qui se fait remarquer avec des éléments saisissants sur l' »arnaque intellectuelle » que représente la biomasse avec des conséquences dramatiques sur la déforestation.

séparateur chapitre

Nous allons vous laisser prendre connaissance de la face cachée de cette transition énergétique très … communicante, très rémunératrice, très business avec en guest stars Al Gore ou Richard Branson. Edifiant.

C’est ici et c’est franchement très passionnant : https://youtu.be/Zk11vI-7czE

N’hésitez pas à nous communiquer vos impressions sur ce nouvel opus de Michael Moore.

 

 

 

 

 

 

 

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s