2021, l’année d’HERCULE ?

Après un break assez long de notre matinale, la recharge des batteries en période de couvre-feu… ce n’est pas idéal, revenons à l’actualité d’EDF SA avec cette question que se pose tous les salariés : Hercule ou pas Hercule ?

Il faut dire en préambule que le projet HERCULE n’a à aucun moment et en aucun lieu suscité l’adhésion. C’est déjà un indice intéressant sur l’avenir de ce projet, on n’entend quasiment pas les supporters du projet.

Même Jean-Bernard Lévy, présent hier dans le fameux Talk-show de Yann Barthez, n’a pu assurer l’avant vente d’HERCULE. Pas un mot sur la réorganisation, pas un mot sur l’ARENH, c’était assez surprenant de voir le patron d’EDF à la télé à 20h30 devant plus d’un million de citoyens être dans la posture : l’électricité, c’est quoi ? Etait-il à sa place pour ce quart d’heure de pédagogie ? A voir.

Donc HERCULE.

La première fois qu’on l’on nous a présenté une ambition qui à cette époque ne concernait que le nucléaire, c’était en juin 2018 au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ! Comme le temps passe.

Depuis cette date, le gouvernement a formellement sollicité le PDG d’EDF pour qu’il propose une évolution d’EDF SA qui permette, par une nouvelle régulation de la production nucléaire, de mettre fin à l’ARENH.

Quelques 6 mois plus tard, le PDG d’EDF nous présentait HERCULE.

Autant dire que dès sa présentation, nous étions particulièrement circonspects. Voir Enedis dans un périmètre purement concurrentiel EDF Vert, apercevoir RTE en filigrane dans EDF Bleu, ne pas savoir si une holding était maintenue ou si EDF Vert et EDF Bleu étaient totalement indépendantes l’une de l’autre ? Il y avait en fait beaucoup de questions et pas vraiment de progrès de notre point de vue. Et sincèrement, personne n’a été en capacité de nous pointer clairement les bénéfices d’HERCULE.

Et donc, HERCULE en 2021 ?

Et bien, de notre poste d’observation, HERCULE est toujours aussi peu lisible. HERCULE est toujours aussi peu convaincant pour les élus locaux comme les représentants de la FNCCR (ceux qui possèdent le réseau de distribution). L’Europe dit l’envie que c’est une affaire franco-française mais qu’elle sera très attentive au bon respect des règles de la concurrence. Et l’Etat Français ne dit rien ou presque.

Côté salariés et forces politiques, le constat n’est pas plus positif avec des salariés pas convaincus du tout et des politiques de tout bord, y compris de la majorité présidentielle, qui demande un débat qui promet d’être musclé.

Enfin, pour les consommateurs, c’est hors de leurs préoccupations et de leur compréhension des enjeux sur l’énergie, avec une attente plus forte sur la transition énergétique que sur la structure du groupe EDF.

Cerise sur le gâteau, 2021, ce sont les élections régionales dans quelques mois et la campagne pour les présidentielles qui va suivre dans la foulée. Et tout ça en pleine crise sanitaire !

Franchement, HERCULE en 2021, est-ce bien sérieux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s