Le stockage de l’électricité fait parler Morgan Stanley et agir Alphabet (Google)

La célèbre banque d’affaires Morgan Stanley nous informe sur son analyse du marché du stockage de l’électricité pour assurer le fonctionnement des réseaux électrique avec un chiffre d’affaire qui va exploser.

En clair,  la banque parle d’un secteur qui va passer de 250 millions d’euros par an à presque 2 milliards dans les prochaines années.

Morgan Stanley fait ainsi une analyse économique et financière de ce que les spécialistes du réseau ont perçu depuis l’arrivée des énergies renouvelables, la gestion de la courbe de charge. Et cette gestion qui incombait pour l’essentiel aux producteurs et au gestionnaire du réseau de transport devient une activité importante de l’ensemble des gestionnaires de réseaux, y compris de distribution comme Enedis en France.

Et face à ces montants croissants, l’une des entreprises les plus puissantes de la planète (la plus ?) et qui par ailleurs est l’une des plus consommatrices d’électricité se lance dans la R&D sur l’activité de stockage de l’électricité pour les réseaux électrique.

Le projet Malta porté par Alphabet (Google) est clairement ambitieux tant du point de vue scientifique qu’économique (c’est Google quand même).

Alphabet a d’ailleurs « embauché » un prix Nobel, Robert Laughlin, et nous promet des solutions de stockage qui ne seront plus limitées par un risque sur l’approvisionnement en matières premières comme on l’est avec le Lithium.

Le projet Malta travaille sur une solution à base de sels dont l’abondance est sans commune mesure avec le Lithium.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s