Où nous mène la bataille juridique et commerciale qui oppose EDF à Total et Engie ?

On apprend ces dernières heures que :

  • EDF a gagné en appel son procès contre Total concernant les contrats d’apport en Electricité issue de l’ARENH [Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique].
  • EDF perd 150 000 clients particuliers par mois au profit très largement de Total et d’Engie.

Donc, EDF dont on nous rapporte que la situation financière est particulièrement précaire doit gérer des conflits juridique et commerciaux qui ne doivent sans doute pas faciliter son redressement.

On peut donc considérer que les 3 principaux énergéticiens (et de loin) de ce beau pays qu’est la France, cette France énergétique souvent jalousée de par le Monde, n’ont rien de mieux à faire que de s’opposer. Ces batailles juridiques et commerciales n’amènent rien de bon pour le système électrique ou pour les consommateurs, de ce qu’on peut en voir jusqu’à ce jour. De baisse des prix, il n’y pas et d’innovations, que la CRE mettaient en objectif de l’ouverture des marchés, on cherche…

Or, dans le même temps, le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité, filiale d’EDF mais pas vraiment devant la loi, nous dit que l’hiver qui arrive pourrait présenter des risques réels pour la qualité de fourniture attendue par les consommateurs. En 2 mots, on est face à un risque de coupure !

On comprend ici qu’à 3, EDF, Engie et Total, 3 géants, on va faire moins bien qu’à un, EDF. On a ouvert les marchés de la fourniture, on a donné accès au nucléaire ) Total et Engie, on a par ailleurs financé les renouvelables à hauteur de 5 milliards d’Euros par an, et tout ça pour en arriver à constater un risque élevé d’interruption de fourniture pour certains consommateurs ! Whoua… Quel succès !

Ce n’est par ici le procès de toute concurrence, c’est par contre une démonstration simplifiée que l’électricité n’est décidément pas un produit comme les autres et que les règles de la concurrence – celles qui s’applique au sucre et aux allumettes par exemple – ne sont pas adaptée.

La clairvoyance de l’état Français et de la Commission Européenne est questionnée… On entend souvent dire que les spécialistes, les experts, les scientifiques doivent rester en retrait et que c’est aux politiques de toutes natures de décider… pas toujours si vrai. Souvenirs avec le Député Lambert et Jean-Marc Jancovici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s