Les offres d’électricité « Verte » voire même « Locale »… Engie est en pleine campagne, EDF pour partie et les autres aussi… Plus c’est Vert, plus ça marche.

Encore hier soir, j’ai pu voir et entendre le spot publicitaire d’Engie qui me dit qu’ils me proposent une électricité verte et locale !!!

Disons-le dès maintenant, je ne dénigre aucunement Engie, je critique la posture de l’ensemble des fournisseurs d’électricité pour l’opacité voire la manipulation de leurs communications.

L’électricité Verte donc… et locale en plus.

Précisons les choses.

Tout d’abord, d’un point de vue technique, quand un opérateur (producteur) injecte de l’électricité sur le réseau (de l’énergie), elle devient disponible pour les utilisateurs de ce réseau. Il n’est pas question de l’envoyer à tel ou tel autre endroit et encore moins de la « garder » sur le réseau pour plus tard. L’électricité injectée apporte toujours un complément d’énergie pour le système dans sa globalité et l’idée de tracer cette électricité est IMPOSSIBLE.

De même, celui qui soutire de l’électricité (le consommateur) va prélever de l’énergie disponible sur ce réseau mais sans lien possible avec tel ou tel autre type d’électricité – selon le moyen de production.

Donc, aujourd’hui, on fait en sorte que, par le mécanisme des garanties d’origine, le consommateur qui souhaite acheter de l’électricité verte dispose de la garantie que sa consommation cumulée dans l’année puisse être mise en regard d’une production, toujours sur l’année, Verte équivalente à sa consommation. Il y a donc un lien mais aucunement de nature à garantir à un consommateur que sa consommation est, à l’instant précis où il soutire, Verte et Locale.

L’ADEME s’est ainsi lancée dans un grand chantier, très ambitieux, d’une amélioration de la réalité d’offres Verte et Locale.

Les premières conclusions nous sont parvenues par Contexte et franchement, on vient encore de faire un pas de géant dans la fameuse « simplification à la française ».

Vous savez, ce truc dont tout le monde parle mais qu’on fait à chaque fois à l’envers.

Et bien, là encore, on va avoir un mécanisme infernal. On a le TURPE (qui est passé de 4 pages à plus de 100) et maintenant ses à-côtés tous plus simples les uns que les autres : le mécanisme de capacité, l’ARENH, les offres d’effacement et bien d’autres choses, et bien le petit dernier que sont les offres Verte et Locale est bien parti.

Comme chacun sait : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Et bien parce que ça laisse le pouvoir à ceux qui maitrisent la complexité pardi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s