Quand le marché de l’électricité nous fait perdre nos repères.

A priori, l’énergie est sur une tendance de renchérissement et les politiques publiques en Europe visent à en limiter la consommation tant pour protéger l’environnement que pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs.

Mais quand on regarde comment tout cela fonctionne, ce n’est vraiment pas si simple.

Exemple avec l’observation du marché de l’électricité le week-end dernier.

En Europe en général et en Allemagne en particulier, on va prendre l’Allemagne comme référence car elle occupe une place centrale sur la plaque européenne, le marché s’est « effondré ».

Quelques repères :

  • moins 16 €/MWh (moins 11 pour la France) sur le spot
  • 9 €/MWh pour le Day Ahead (contrat d’achat pour le jour suivant)
  • 13,6 GW de puissance en exportation à 13h

Tout cela veut dire que l’électricité ne valait plus rien, voire il fallait payer des consommateurs à certaines périodes pour évacuer l’excédent d’énergie injectée sur les réseaux.

prix negatif elec

Que les modes de régulation européens dit du merit order ont permis à l’Allemagne d’évacuer un excédent considérable d’électricité à des pays qui n’est voulait pas forcément. La France a ainsi vu sa production nucléaire descendre à presque 25 GW à 13h (évidemment). La France a DÛ accepter des excédents de production allemands.

Remarque : si « demain », tous les pays de la plaque européenne sont en excédent de production d’électricité issue de renouvelables, chacun devra se débrouiller avec ses excédents et … ça ne va pas être simple.

[Si ce point n’est pas clair pour vous lecteur, faites le savoir et nous y reviendrons].

Enfin, histoire de conclure sur l’aspect un peu dément de ce marché, on pourrait se dire que si l’électricité est si peu chère en Allemagne, voire à prix négatif, le consommateur va faire une bonne affaire !

Et bien pas vraiment. Cette électricité surabondante au point de ne plus rien valoir, elle coûte en fait toujours le même prix à produire soit environ 60 € du MWh dans le meilleur des cas. Il faut donc « indemniser » les producteurs de la différence entre le prix de production et le prix de vente. C’est ce qui explique que l’Allemagne dépense presque 10 milliards d’Euros par an en soutien financier aux renouvelables et que la France en est à environ 5 milliards d’Euros.

Donc le consommateur ne tire aucun bénéfice de ces prix bas.

C’est quoi ce business ???

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s