De plus en plus d’experts se posent la question de l’ « après Covid-19 ». Écoutons Terra Nova.

Le Think Tank Terra Nova nous donne sa vision de l’après crise sanitaire avec différentes publications très récentes et fort bien documentées.

terra nova

Tout d’abord, Terra Nova insiste sur la place que va devoir prendre l’état, l’exécutif, dans la façon dont une relance durable peut s’opérer.

Ainsi, Terra Nova suggère à l’état de s’appuyer massivement sur les normes, les régulations, les lois et à la fiscalité pour « flécher » les consommations vers les produits et les services les moins impactant pour l’environnement. Typiquement, le fioul comme combustible de chauffage va devoir être taxé en proportion de ses effets sur le climat et avec un accompagnement pour les ménages qui vont devoir abandonner ce combustible.

On a aussi comme exemple sur le registre des normes avec le secteur automobile qui doit vendre des voitures moins émettrices en gaz à effet de serre. Si la cible d’émission en moyenne par voiture vendue est au-dessus de la limite réglementaire, les pénalités financières sont significatives. L’idée est donc de flécher les dépenses, les investissements, vers des biens et des services qui minimisent les impacts sur l’environnement.

Ensuite, Terra Nova recommande d’utiliser la politique financière publique vers des engagements ciblés pour la transition écologique. On a souvent cité l’urgence de travailler sur la question du logement et de la sobriété énergétique. L’argent qui serait investi sur l’isolation thermique des logements présente de multiples avantages avec le développement de l’emploi en France, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de l’amélioration de la balance commerciale.

Toujours dans l’idée de relancer l’économie par des plans d’investissement public, la transition énergétique est également citée avec l’abandon de dettes publiques en regard (euro pour euro) d’investissement dans la transition écologique.  [NDLR : Nous avons précisé à plusieurs occasions la nécessité que ces aides publiques soient corrélées également à des emplois industriels en France ou en Europe].

Nous rajouterons à ces idées proposées par Terra Nova une réflexion et des actions sur le développement du télétravail. La crise sanitaire actuelle nous montre la capacité de beaucoup d’entreprises à utiliser sous la contrainte du confinement le télétravail, et c’est très bien. Et ça se passe très bien. Il faut donc mettre à profit ce que l’on expérimente avec le télétravail de masse pour l’installer beaucoup plus dans les entreprises dans la mesure où son effet sur la réduction des émissions de CO2 est évident.

 

Beaucoup de choses à faire, pas toujours compliquées mais essentielles pour se relever.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s