Hercule, c’est reparti mais pas exactement comme EDF l’avait imaginé

Nous l’écrivions il y a quelques semaines dans une communication interne à Enedis (La Lettre de l’Administrateur), Hercule recule !

Le projet Hercule dans sa mouture signée J.B. Lévy/A. Perra est très certainement de l’histoire ancienne. Par contre, on commence à percevoir un nouveau projet, Hermes ou Apollon ou Athena ou tout simplement un Hercule bis, qui va reprendre le problème originel vu du gouvernement, la régulation du nucléaire.

hercule

En effet, dès le tout début de la mandature du président Macron, le Ministère de la Transition Energétique et Solidaire (MTES) a planché sur la façon pour le gouvernement de « piloter » la filière nucléaire. Même Nicolas Hulot s’est rangé derrière cette nouvelle ambition. Et on entendait voici deux ans dans les couloirs du MTES qu’il fallait en passer par une nationalisation du nucléaire.

Or, cette suggestion a été mal comprise par la tête de l’entreprise EDF qui a souhaité proposer une organisation du groupe qui maintienne des liens capitalistiques entre les métiers et les entités au prétexte d’une pseudo intégration. Rappelons que le groupe n’est plus intégré depuis l’émancipation de fait de RTE en 2005.

L’état revient donc sur l’ouvrage dans le cadre d’une nouvelle consultation sur la régulation du nucléaire.

Dans sa présentation, la semaine dernière, l’état laisse clairement apparaître l’idée d’une nationalisation du nucléaire et de la mise à disposition de la totalité de la production nucléaire sur le marché de gros à un prix encadré par un corridor (avec plancher et plafond). L’état mettrai ainsi l’ensemble des fournisseurs sur un pied d’égalité du point de vue du sourcing.

Une telle réforme permet donc de sortir de l’impasse de l’ARENH où l’état, au travers d’EDF, vend un produit à un prix sensiblement inférieur au prix de marché (dispositif ARENH). Ce faisant, l’état donne la possibilité au nucléaire de financer ses transitions et ses évolutions. Il prend cependant le risque d’augmenter les prix de l’électricité au détail.

Mais soyons clair, cette modification du prix de l’accès au nucléaire historique entrainera une hausse mécanique du prix du tarif réglementé BLEU.

Soyons clair, dans l’électricité, les transitions et les transformations seront coûteuses, qu’on aime ou pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s