La Chine encore et toujours au centre du jeu avec des ambitions hors normes sur les réseaux électriques

La Chine est très souvent évoquée dans notre matinale tout simplement parce que la Chine devient l’acteur de référence sur les systèmes électriques.

On s’est habitué durant des décennies à entendre qu’EDF était la référence dans le secteur de l’électricité, que le monde entier venait apprendre sur des sujets aussi divers que les réseaux (principalement de transport), sur les systèmes d’informations (avec le fameux QE, une référence), sur la production (avec l’hydraulique et le nucléaire), sur la tarification (qui a presque valu un prix un Nobel à Marcel Boiteux), tant de sujets parfaitement maitrisés par les « agents » et dirigeants d’EDF.

Mais le monde change, certains ont été plus ambitieux et plus rigoureux que nous français, et les politiques ont disons le passé plus de temps à casser ce qui faisait la fierté de la France plutôt que d’accompagner son développement.

Et vous vous en doutez, c’est tout le contraire du côté de l’empire du milieu. Les ambitions de State Grid of China (l’opérateur intégré de l’acheminement de l’électricité) sont immenses, l’état chinois a au moins le même niveau d’ambition et force est de constater que la Chine n’est plus de le copier-coller du savoir-faire occidental, elle est maintenant à la pointe, avec les groupes occidentaux mais plus à la traîne. L’épisode des EPRs chinois est dans la même veine, ils ne font pas seuls mais ils font !

Elle va même sur des terrains abandonnés et ressuscite un peu Thomas Edison en remettant au goût du jour les réseaux en courant continu, plus exactement les réseaux en courant continu à ultra haute tension (CCUHT). La première de ces lignes en CCUHT doit voir le jour en Chine sur une distance de 3200 kms et à un niveau de tension de 1,1 million de volts. Cette technologie rend crédible l’idée de la route de la soie qui permettrait à la Chine d’être le fournisseur de l’Europe en TOUT, y compris l’électricité !

ccuht.jpg

Et cette idée n’est pas du point de vue économique totalement farfelue dans la mesure où l’Europe a d’ores et déjà dépensé plus de 1000 milliards d’Euros pour soutenir les nouveaux moyens de production (très majoritairement renouvelables) et que le mix électrique européen va cruellement manquer d’une base de production pilotable qui sera compensée par la Chine.

On peut également évoquer les plus de 700 millions de compteurs communicants déjà installés par State Grid of China (les mêmes qui développent les lignes CCUHT) et les 30 millions environ posés par an.

On a intérêt à bouger… sinon on sera sorti du nucléaire (notre base pilotable aujourd’hui) pour y revenir par cette ligne CCUHT.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s