On se répète mais c’est comme ça : la réduction des émissions de CO2 en France NE PASSE PAS par une évolution du mix électrique aujourd’hui

Commençons tout d’abord par poser le décor avec des chiffres extrêmement sérieux issus de l’Agence Internationale de l’Energie et de l’observatoire British Petroleum sur le niveau de « carbonnation » de l’électricité.

EGa0k4LWwAAw3xf

On constate au premier coup d’œil qu’il n’y a pas une situation à traiter mais bien toute une diversité de mix électriques.

De cette observation indiscutable, on peut intuitivement penser que le traitement de la question de la réduction des émissions de CO2 sera spécifique à chacune de ces situations.

Or, patatras, c’est plutôt le contraire qui se passe.

Qu’on observe l’ADEME qui présente ses recommandations sur la transition énergétique avec comme image de fond une éolienne et un panneau photovoltaïque ou Elisabeth Borne qui est dans la même veine, la preuve :

eborne.JPG

Comme l’évoque de façon très scientifique Jean-Marc Jancovici – sur ce point – les éoliennes et les panneaux photovoltaïques, en France, ne font que remplacer de l’hydraulique ou du nucléaire. Et les panneaux comme les éoliennes, fabriquées parfois très loin de nos territoires, avec des besoins en matières premières qui nécessitent une extraction minière extrêmement consommatrice en énergie, ont un bilan carbone que le consensus place au-dessus du nucléaire.

Donc, faire du développement des énergies renouvelables UN pilier de la transition écologique… c’est faire peu de cas de la mobilité et du chauffage résidentiel dont les émissions de CO2 sont tellement plus importantes que pour la production d’électricité.

L’idée ici de dire le besoin de travailler sur des hypothèses claires, des données fiables, des raisonnements rigoureux, des approches dénuées de tout dogme et l’acceptation du doute.

Nous dire que le nucléaire est la réponse absolue au réchauffement climatique ou que les renouvelables sont la garantie d’un futur prospère, c’est clairement prendre les français pour des « jambons » …
Un adhérent du mouvement #NoFakeScience pour vous servir.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s