Parlons des emplois de demain dans le secteur de l’énergie.

Le président de Think Smartgrid, membre du Directoire de RTE en charge de la Recherche et Développement et de l’Innovation, Olivier Grabette, nous livre sa vision des activités futures des opérateurs de réseaux dans l’électricité.

Il pointe tout d’abord le contexte auquel est confronté le monde de l’énergie : tendre vers une énergie zéro carbone et réduire ses consommations.

On l’a déjà vu dans cette matinale, les gestionnaires de réseaux électriques ont un rôle majeur dans l’évolution du mix électrique vers le zéro carbone. En effet que l’on parle d’une production très centralisée avec le nucléaire ou bien d’une autre production décentralisée voir individualisée (avec l’autoconsommation), on a dans le premier cas besoin d’un réseau de transport avec une couverture globale du pays et dans l’autre cas d’un réseau de distribution très maillé.

Mais pour profiter à plein d’un réseau de distribution très maillé, nous devons disposer d’informations fiables en temps réel. C’est le sens du projet Linky d’avoir la possibilité de piloter ses consommations pour mieux les maitriser.

thinksmartgrids.png

Ensuite, Olivier Grabette nous précise sa vision des compétences de demain, attendues par les gestionnaires de réseau. Il commence (de façon évidente) par l’ensemble des compétences attendues dans les métiers du traitement de l’information : big data, intelligence artificielle, cybersécurité.

Il aborde également la nécessaire capacité d’évolution de ces entreprises avec l’importance de ce qu’on appelle dans le monde anglo-saxon les soft skills, c’est à dire les compétences sociales et humaines. Les opérateurs de réseaux opéreront clairement avec de plus en plus de parties prenantes et ils devront sortir de la posture du « sachant ». L’exemple des discussions en cours sur les contrats de concession entre Enedis et les territoires témoignent de la nécessité de repenser les soft skills dont l’entreprise à besoin.
.

Ce qui est sûr, c’est qu’Olivier Grabette envisage des évolutions importantes dans les compétences requises pour les salariés de demain chez RTE et Enedis. Il anticipe également des transformations récurrentes chez ces opérateurs.

C’est un constat que nous partageons dans le diagnostic, il faudra que les employeurs s’assurent qu’ils emmènent bien tous les salariés.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s