Le partage de la rente nucléaire se poursuit sans aucune vision stratégique ou servant l’intérêt collectif.

La députée Marjolaine Meynier-Millefert (LREM) a déposé solidairement avec son groupe parlementaire un amendement qui a été approuvé et qui augmente le volume de l’ARENH mis à disposition des commercialisateurs d’électricité.

amandement arenh

Comme elle l’écrit dans l’exposé sommaire de l’amendement, cette disposition vise à permettre aux fournisseurs de bénéficier de la rente du nucléaire historique.

C’est bien de cela dont il s’agit, faire bénéficier des acteurs privés de la rente du nucléaire historique, propriété de l’état donc de l’ensemble des français.

Par ce choix, on prive à la fois l’état français de revenus complémentaires (car le nucléaire historique à 42 €/MWh est à coup sûr intéressant puisque tout le monde en veut) et n’incite pas – bien au contraire – les fournisseurs alternatifs à investir dans de nouveaux moyens de production tels que les renouvelables.

A ce niveau, j’invite chacun à faire l’observation que les fournisseurs alternatifs qui se « sourcent » à l’ARENH sont tous en fourniture de contrats tout ou partie en énergie renouvelable. C’est franchement amusant.

Ensuite, comme le souligne le consultant de Colombus Nicolas Goldberg, où va nous emmener cette démarche ? Va-t-on augmenter tous les deux ans le plafond ARENH jusqu’à atteindre 100% ?

Cette question de l’ARENH, du mix électrique et de la bonne utilisation des actifs et des finances de l’état a pourtant été largement abordée par la Commission récemment en charge de la transition énergétique présidée par Julien Aubert et dont la rapporteur(e) était … Marjolaine Meynier-Millefert (LREM).

Et durant cette Commission d’enquête Parlementaire, de multiples interventions dont celle de Jacques Percebois ont été l’occasion de préciser les intérêts de l’état et les intérêts d’opérateurs privés (tout à fait respectables) pour bénéficier de cette rente nucléaire… mais cela n’a vraiment incité madame Meynier-Millefert de valoriser les actifs publics, au contraire.

La CFDT ne défend aucun intérêt privé, clairement pas le sien, elle est juste soucieuse de l’intérêt général.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s