Quand l’analyse scientifique doit s’effacer devant la vox populi.

L’alerte climatique et environnementale est indiscutable – n’en déplaise à la bande de « l’heure des pros » sur C News.

Pour autant, il faut y faire face avec méthode et avec le soutien du plus grand nombre.

Or, avec l’Affaire du Siècle, pétition qui a récolté plus de 2 million de signatures en ligne, on voit 4 ONGs porter plainte contre l’état pour inaction. Avec, c’est cocasse, deux anciens ministres à la tête de deux de ces ONGs.

Donc, d’après tout ce beau monde, la situation dans laquelle nous nous trouvons sur cette planète mais surtout en France (cadre de la pétition et des plaintes qui s’en suivent) a pour responsable entre autres l’état.

Génial, on a trouvé un des coupables, au moins celui-là, il va payer !

Or, on apprend que Yale University, une université d’une renommée et d’un sérieux aux plus hauts niveaux, place la France comme l’exemple à suivre, juste après la Suisse.

epi-2018-europe.jpg

En clair, la France est le deuxième pays au monde le plus vertueux dans la protection de l’environnement. Comparativement, la Chine mais surtout l’Inde sont à l’autre bout du classement.

On est donc face à cette curiosité où la vox populi, en tout point respectable, est plus valorisée par des ONG mais pas seulement que des approches scientifiques réalisées par les meilleurs centres de recherche.

Pendant ce temps où l’on se bat sur 1% du problème, on ne fait rien sur les vraies causes.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s