Linky ou comment hystériser le débat sur les bénéfices du compteur communicant.

UFC Que Choisir, qu’on ne peut qualifier de climato-sceptique, continue à alimenter le débat d’informations douteuses et à la limite de l’honnêteté sur Linky et fait abstraction de ses avantages sur l’intégration des énergies renouvelables intermittentes.

linky 3

Après des déclarations toujours à charge sur le projet de compteur communicant, UFC Que Choisir nous dit, sous forme de propos un peu flous, que Linky va augmenter les coupures d’électricité pour impayés. D’ailleurs, la formulation était telle que beaucoup de médias ont repris l’idée en évoquant, sans doute de bonne foi les concernant, que c’est déjà le cas.

Enedis a d’ailleurs rapidement répondu par des chiffres vérifiables sans aucun problème par la CRE et par le médiateur de l’énergie que rien de cela n’est vrai.

Il faut rappeler 2 ou 3 choses de bon sens :

  • le compteur Linky est un compteur télé-opérable. Donc il compte et il permet de réaliser des opérations à distance. La coupure pour impayé répond à un cadre réglementaire et à des processus qui n’ont pas été modifiés avec l’arrivée de Linky. Si UFC Que Choisir milite pour que les consommateurs qui ne payent pas leurs factures (in fine payées par les autres consommateurs) ne soient pas coupés. Qu’il le dise ainsi.
  • Enedis est un distributeur qui assure une prestation pour les commercialisateurs (EDF, Engie, Total, Enercoop, etc.). Si le consommateur ne paye pas sa facture, c’est d’abord le commercialisateur qui va s’emparer de la question, en lien les structures sociales et avec le médiateur de l’énergie (politique de lutte contre la précarité énergétique). Et Linky fera ce qu’on lui dira de faire, comme avant avec le compteur électronique.
  • Enfin, UFC Que Choisir, alors qu’il est souvent dans la dénonciation du compteur Linky, revendique qu’on déploie l’une des possibilités de ce compteur communicant avec l’affichage déporté (pour permettre au consommateur de voir ses consommations sur un afficheur accessible) et pointe Enedis pour ce « retard ». Mais c’est au gouvernement de donner le go pour cet afficheur en priorité au client en précarité. Là encore, il serait utile d’être clair dans le message.

Bonne nouvelle cependant, Arnaud Leroy, patron de l’ADEME, a clairement posé les choses en expliquant que Linky n’est pas plus dangereux que n’importe quel appareil électrique du quotidien et que ce compteur est une brique essentielle pour réussir la transition énergétique. Ouf !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s