Lituanie : 24 % de renouvelables et 773 g de CO2/kWh / France : 24% de renouvelables et 67 g de CO2/kWh… et alors ?

Ce jour à 10h10, le hasard veut que la France et l’Estonie avait exactement le même niveau de production d’électricité renouvelable dans leur mix électrique respectif. Et dans le même temps, la France avait après la Suède l’électricité la plus décarbonée d’Europe et l’Estonie la plus carbonée.

eolienne charbon

Pour les curieux, cette information temps réel est disponible sur l’excellente application Electricity Map.

Et toujours ce hasard si particulier qui veut que Nicolas Hulot, comme nous le disent Le Monde et LCI, « monte au front sur le nucléaire ».

Le Monde daté d’hier nous présente en effet l’ambition réaffirmée du ministre pour aboutir rapidement à la cible de 50% de nucléaire dans le mix énergétique. Et lors de la matinale de LCI, la chaîne reprend la stratégie de Nicolas Hulot qui semble faire de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie le moyen de mettre en œuvre cette cible de 50% de nucléaire dans le mix.

Mais comme on vient de la voir avec la comparaison entre l’Estonie et la France, la chose est complexe car le développement des énergies renouvelables ne semble pas indiquer que l’on va de fait réduire les émissions de CO2.

Encore une fois, et nous le regrettons, la PPE a à nos yeux vocation à d’abord réduire nos émissions de CO2 [qui sont malheureusement réparties à la hausse] et à développer les énergies renouvelables.

Pour être très concret dans la critique que l’on peut faire des dernières annonces de Nicolas Hulot, plutôt que de financer des sources d’énergies électriques qui vont se substituer à d’autres sources d’énergies électriques, toutes bas carbone, pourquoi ne pas chercher à réduire l’usage d’énergies carbonées.

Le journal Alternatives Economiques nous donne un excellent exemple de ce qui pourrait clairement réduire nos émissions de CO2 avec le développement de la géothermie. La géothermie est très très peu émettrice de CO2 et remplace avantageusement les dispositifs de chauffage au gaz ou au fioul. Preuve à l’appui.

La politique, au contraire du bon sens, n’aide pas la transition énergétique bas carbone et c’est bien dommage.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s