Une vraie bonne nouvelle pour la transition énergétique avec le plan Hydrogène initié par le gouvernement

Je vous l’ai souvent dit dans la matinale, la transition énergétique ne se résume pas à une bataille entre énergies renouvelables et nucléaire (comme malheureusement l’émission Le Monde en Face – L’impasse nucléaire l’a terriblement caricaturée avant-hier).

La transition énergétique, c’est d’abord de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

L’hydrogène présente 2 avantages considérables, le premier est qu’il constitue un vecteur du stockage des surplus d’électricité renouvelable. Le second est qu’il est un substitut très intéressant aux carburants fossiles (essence, fioul).

Le gouvernement s’engage dans ces deux directions avec une partie du plan hydrogène dédiée au stockage de l’électricité renouvelable et une seconde axée sur le plan mobilité avec la volonté de développer des flottes publiques ou d’entreprises de véhicules à hydrogène.

On entend ci ou là, un peu comme nous le montrent les lobbyistes du photovoltaïque, qu’il faut beaucoup beaucoup plus que les 100 millions d’Euros que le gouvernement affectera à ces projets sur l’hydrogène mais l’idée est là, la volonté émerge et c’est très bien.

Par ailleurs, et cela m’amène à évoquer l’hybridation des réseaux d’électricité et de gaz, le gouvernement a sollicité les gestionnaires de réseaux pour participer à ce plan Hydrogène. D’un point de vue opérationnel, le système électrique a besoin d’écouler les surplus quand il y a du vent et du soleil (et que de fait les prix de l’électricité deviennent négatifs). Et la production d’hydrogène à partir de l’électricité est un mode de stockage. Pour sa part, le réseau de gaz peut être utilisé pour écouler de l’hydrogène ainsi produit (sous contrainte cependant, on ne peut pas injecter l’hydrogène dans n’importe quelle quantité).

On voit émerger un lien technique et opérationnel fort entre électricité et gaz … à un moment où la France (contrairement à beaucoup d’autres pays) sépare toujours plus les réseaux de gaz et d’électricité. La classique habitude des français à mener une politique « contrecyclique » : on fait la même chose que les autres mais en opposition de phase comme on dit chez nous (électriciens).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s