EDF s’engage tout azimut sans oublier le nucléaire

Le débat public sur la PPE bat son plein et EDF vient de déposer sa contribution, son cahier d’acteur, avec des prises de positions multiples [ plan solaire / plan stockage / éolien / mobilité électrique / autoconsommation / efficacité énergétique ]mais ne néglige pas pour autant le nucléaire.

Ainsi, EDF demande à l’état de décider de la construction d’un nouvel EPR pour une mise en service avant 2030.

EDF part du postulat , respectable, que le premier combat porte sur la réduction des gaz à effet de serre. De fait, la proposition d’EDF vise à limiter drastiquement la consommation d’énergie fossile avec moins de consommation et avec de la conversion (véhicule thermique remplacé par du véhicule électrique).

S’agissant de la conversion d’usages thermiques à base de pétrole et de gaz vers de l’électrique, EDF anticipe des besoins soutenus en électricité et par voie de conséquence la construction de nouveaux réacteurs nucléaires pour remplacer les vieux REP 900 (type Fessemheim). Pour autant, EDF n’envisage pas de fermeture de réacteurs avant 2029 en tablant sur l’allongement de la durée de vie des réacteurs actuels dans le cadre du projet Grand Carénage.

Nul doute que cette contribution va susciter des débats sans fin sur l’avenir du nucléaire, cependant, EDF a une approche qui s’aligne sur l’ambition bas carbone issue de l’Accord de Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s