La relation entre Enedis et son (unique) actionnaire fait jaser.

Cela fait quelques temps que l’on entend ci ou là des interrogations, des critiques sur les relations entre Enedis et son actionnaire EDF.

Le quotidien économique les Echos précise le sentiment diffus que la relation entre la maison mère et sa filiale pose question.

Le journal Alternatives Economiques avait déjà relaté le lien très « financier » entre Enedis et EDF il y a quelques mois.

Pour en finir sur les acteurs qui s’interrogent sur ce lien entre EDF et Enedis, le CESE – Conseil Economique Social et Environnemental – a, dans son avis sur la Transition Energétique, fait part des risques d’un lien par trop financier entre EDF, en concurrence sur ses marchés, et Enedis en charge d’une activité régulée (page 65 de la délibération). Rappelons que cette délibération du CESE est l’un des 2 textes qui pose les termes du débat en cours sur la PPE.

Pour ce qui nous concerne, la priorité est de donner au gestionnaire du réseau de distribution les moyens de devenir un gestionnaire de système électrique.

En effet, feu ERDF devenu Enedis avait pour rôle d’acheminer l’électricité des postes sources (avec RTE) jusqu’aux consommateurs. Or, le monde change et de plus en plus d’électricité est injectée sur le réseau de distribution. A un point tel qu’Enedis devient un gestionnaire de système électrique.

Cette profonde mutation, passage d’un rôle de distributeur à un rôle de maganer d’un système électrique, nécessite des moyens importants pour à la fois moderniser le réseau (le faire passer dans l’ère du numérique) mais aussi développer les compétences des salariés d’Enedis.

Et l’enjeu est bien là.

La relation entre Enedis et son actionnaire, qu’il soit EDF, l’état, la Caisse des dépôts, ne doit pas, bien au contraire, être un frein à cette évolution. Faire d’Enedis un gestionnaire de système électrique apte à faciliter l’injection de l’électricité renouvelable, intermittente et imprévisible est une condition absolument nécessaire à la réussite d’une transition énergétique bas carbone.

On ne peut accepter qu’Enedis soit entre les mains d’un actionnaire « prédateur ». Nous ne disons pas qu’il en est ainsi aujourd’hui, nous disons surtout que l’actionnaire d’Enedis doit soutenir cette transformation du distributeur.

Nous veillerons à ce qu’il en soit ainsi.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s