Evoquons aujourd’hui l’analyse de l’Association UFC Que Choisir sur la manipulation du marché de l’électricité

L’Association Militante UFC Que Choisir, après avoir lancé un appel contre Linky et Enedis avec une pétition visant à empêcher le déploiement des compteurs communicants, l’Association accuse EDF de manipuler les prix de gros de l’électricité.

Rappelons tout de suite que l’électricité en France est à un niveau de prix parmi les plus bas au monde. On en trouve à des prix plus compétitifs seulement là où la géographie est très avantageuse (l’Islande avec la géothermie, la Suisse avec l’hydraulique, le Danemark avec l’Eolien, le Qatar avec le solaire).

Mais UFC Que choisir nous parle quand même de « surcoûts faramineux ».

Rappelons également qu’EDF doit vendre jusqu’à 100 TWh à ses concurrents par an (le fameux ARENH) à un prix non pas de marché mais fixé par l’état … cela constitue de la manipulation de marché avec une distorsion dans les règles de concurrence.

Ensuite la Commission de Régulation de l’Energie, qui a d’ailleurs réagit suite à la prise de parole de Que Choisir, pour dire qu’elle mène en continu des enquêtes sur le bon fonctionnement du marché de gros. Pour ce qui nous concerne, nous faisons largement confiance à la CRE tant sur son indépendance que sur ses compétences. Nous ne dirons pas la même chose de l’association UFC Que Choisir en insistant sur la très forte complexité du système électrique qui ne permet ni le stockage ni le transport (sans contraintes).

Pour maintenant vous dire notre lecture de ce que dénonce UFC Que Choisir.

Que Choisir nous dit mot pour mot : « EDF sous-utilise son parc de production quand les prix sont faibles » [Etude Nicolas Mouchnino, chargé de mission énergie et environnement de l’UFC-Que Choisir]. Elle complète son propos en soulignant que quand les prix sont élevés, EDF augmente la production de ses centrales et donc améliore ses profits !!!

A ce niveau de raisonnement, imaginons un boulanger qui, voyant que la demande augmente, ne fait pas plus de baguettes des fois qu’on l’accuse de faire des profits « malhonnêtes ».

Si les prix de l’électricité augmentent, c’est que l’offre ne suit pas la demande – c’est toujours comme ça sur les marchés de gros de l’électricité – et si l’offre est en tendance trop faible, et qu’on peut l’augmenter pour répondre à la demande, alors on fait quoi ?

L’inverse est vrai, d’autant plus que pour l’électricité, si l’on met plus d’énergie que ce qui est consommé, on va au devant de gros, graves, problèmes d’équilibrage du réseau.

 

Donc là, on est loin d’une analyse sérieuse et honnête, et c’est très inquiétant.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :