Bitcoins et énergie… vu de la consommation

Le site Capital.fr nous propose de jeter un regard sur la production de Bitcoins (ou de toute autre cryptomonnaie). Cette production bien particulière qu’on appelle « minage » a un grand besoin d’énergie.

C’est un premier étonnement, l’énergie est toujours difficile à caractériser mais on a coutume de dire que c’est ce qui permet le mouvement. L’énergie nous permet de se transporter, de se chauffer, de modifier la matière, et cetera.

Ici, elle permet de générer des chaines de « blocs », des fichiers informatiques sécurisés.

Or, la production de ces Bitcoins est coûteuse en énergie, voir selon certains, extrêmement coûteuse.

L’Islande, pays phare de la production d’énergie renouvelable permanente et bon marché, s’équipe pour assurer cette production de Bitcoins et les transactions en cryptomonnaie.L’eau chaude (parfois très chaude) du sous-sol islandais permet de produire de l’électricité sans aucune intermittence à un prix globalement deux fois inférieur à celui de l’Europe continentale.

On voit donc  « pousser » des fermes de serveurs qui s’engage dans l’économie du Bitcoin. On serait aujourd’hui à un niveau de développement de ces fermes qui la consommation d’électricité dédiée au Bitcoin en Islande est supérieure à ce que consomme les 350 000 islandais.

On manque clairement de données certaines sur ce que provoque les cryptomonnaies en terme de consommation d’électricité mais nul doute que la question va très vite se poser.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s