La France pourrait se passer des importations de gaz naturel à l’horizon 2050

C’est la conclusion à laquelle aboutissent l’ADEME, GRDF (le gestionnaire du réseau de distribution) et GRTgaz (le gestionnaire du réseau de transport).

La consommation de gaz naturel dans l’hexagone a atteint 463 TWh en 2016, l’Agaz renouvelablesDEME et les gestionnaires de réseaux gaz nous disent que la France est en capacité de produire 460 TWh de gaz renouvelable (gaz issu de déchets organiques, du bois et de l’électrolyse de l’eau).

 

 

 

 

Pour rendre l’hypothèse d’une indépendance énergétique totale sur le gaz, l’ADEME anticipe une baisse de la consommation, notamment sur le chauffage (à rapprocher de la décision de la Commission Européenne de « presque » poursuivre la France pour mauvaise qualité de l’air – décision annoncée hier 30/01/2018). Cette baisse à horizon 2050 est estimée à plus d’un tiers de la consommation d’aujourd’hui.

Cependant, cette indépendance aura un coût et les prix de gros du gaz renouvelables « français » seront significativement plus élevés que ceux du gaz disponible sur le marché en 2018. On serait sur un ratio de 3 pour 1 a priori. Cela inclue les investissements nécessaires tant sur les outils de production que sur les réseaux et le stockage associé.

Enfin, l’ADEME pointe à juste titre la complémentarité croissante entre l’électricité et le gaz dans une transition énergétique bas carbone et garantissant l’indépendance énergétique.

Pour ceux qui veulent aller plus loin …

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s