Que nous dit la tempête Eleanor et toutes les autres quant au système électrique Français.

Les conditions météorologiques font la une de l’actualité ces derniers jours … et m’ont donné l’occasion de croiser un virus grippal qui a mis HS votre serviteur pendant quelques jours :-((.

Et pour revenir sur le système électrique, on a tous entendu que la tempête avait notamment provoqué des dégâts significatifs sur le réseau de distribution. On a eu plus de 200 000 foyers privés d’alimentation électrique. Et ces défaillances étaient à la fois localisées avec par exemple 13 000 foyers pour le seul Calvados et en même temps très largement réparties avec plus de 20 départements concernés.

Face à une telle situation, le gestionnaire du réseau de distribution a des réponses aujourd’hui très rodées. Il a y d’abord des logiques d’entraide entre département limitrophes. Il y a surtout dans des situations climatiques extrêmes – qui reviennent maintenant régulièrement – la FIRE : Force d’Intervention Rapide Electricité.

Notre propos est ici de souligner la valeur de l’organisation de notre système électrique.

Depuis les tempêtes de fin décembre 1999, on sait à la fois la fragilité du système électrique français dans ces situations météorologiques extrêmes mais on sait aussi l’importance des solidarités entre équipes de différentes régions.

Pour rappel, et on s’en souvient encore en Aquitaine, la tempête Martin en décembre 1999 avait conduit l’entreprise locale de distribution Electricité Services Gironde à une faillite quasi immédiate. EDF avait alors été appelée à la rescousse.

Ce qu’il faut retenir de cet épisode mais aussi de ceux, nombreux, qui ont suivi, c’est que la solidarité entre les territoires est essentielle pour notre système électrique. Que cette solidarité est inscrite dans l’histoire et dans l’ADN de nos gestionnaires de réseaux que sont RTE et Enedis et de tous les salariés qui font de ces entreprises des organisations capables de faire face à des situations aussi terribles que ces tempêtes.

On a vu dans notre Matinale que Amiens, Bordeaux et d’autres métropoles s’étaient engagés dans des chemins qui les orientent vers un système énergétique de type régie… est-ce la bonne voie ?

Notre sentiment est que l’on voit émerger des approches locales peu solidaires et plutôt égoïstes qui vont se révéler très peu robustes en cas de crise.

En conclusion, un grand merci pour tous les acteurs du système électrique, salariés d’Enedis et de RTE ou partenaires de celles ci qui sont sur le terrain pour rétablir au plus vite l’alimentation électrique de nos concitoyens.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s