Le nucléaire a-t-il un avenir en plus petit ?

Cette question se pose après que Bernard Salha, Directeur de la Recherche d’EDF, nous ai parlé du réacteur de 150 MW travaillé notamment par EDF et le CEA et qui est dix fois moins puissant que le fameux EPR.

Le débat sur le mix énergétique est un débat complexe que nous n’allons pas conclure ici par : le nucléaire, c’est bien ou c’est mal. Ce qui est sur par contre, c’est une le nucléaire n’a d’avenir que s’il est pertinent économiquement. Et de ce point de vue, l’EPR inquiète.

Et au delà du nucléaire en tant que tel, la logique qui a prévalu en France depuis les années 70 avec des sites de production électrique « énormes » et des réseaux de transport conséquents pour acheminer l’électricité ainsi produite n’est plus la réponse pertinente. Les territoires ont la volonté de rapprocher production et consommation chez eux.

Le réacteur de faible puissance est donc une potentielle réponse à des modes de production plus proches des lieux de consommation. Il l’est également pour le transport maritime, énorme consommateur de fioul.

Si l’on se place strictement sous l’angle d’une production d’électricité bas-carbone, ce type de solution peut être un complément intéressant aux énergies renouvelables intermittentes.

A ce stade, on peut se réjouir de l’engagement des instituts de recherche pais plus largement des chercheurs qui contribuent à décarbonner la production d’énergie électrique .

Plus de précisions ici sur ces petits réacteurs nucléaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s