Encore des signes contradictoires sur les trop fameux emplois « verts »

Nous entendons souvent, peut-être trop souvent, que la transition énergétique représente un potentiel considérable d’emplois sur nos territoires.

Nous en avons souvent parlé dans la matinale.

Nous, la CFDT, le souhaitons de tout cœur mais il manque de signes concrets de cette supposée évidence. Au contraire.

Les Echos nous annonce justement que SIEMENS, un des acteurs majeurs en Europe de la production d’électricité renouvelable, va supprimer de 3 000 à 4 000 emplois en plus des 6 000 déjà annoncés. Ces suppressions de postes concernent pour l’essentiel les activités « Eoliennes » et « Turbine Electriques ».

Ce n’est pas la première fois que nous alertons sur le risque de consacrer des dépenses publiques importantes sur des politiques qui vont in fine supprimer des emplois en France pour en créer d’autres essentiellement en Asie.

La CFDT soutien pleinement la transition énergétique mais nous exigeons une prise en compte réelle des effets sur l’emploi.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s