Les ateliers organisés par l’état sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) sont l’occasion pour l’Ademe d’actualiser son scénario

C’est une série d’ateliers dédiés à cette PPE qui in fine doit donner les objectifs énergétiques du pays pour la période 2019-2023, avant une révision future de la PPE pour les 5 années suivantes.

Cette réflexion remise en débat tout les 5 ans est l’occasion pour les principales parties prenantes de mettre en exergue leurs ambitions et leurs recettes.

On a par exemple l’association NégaWatt qui fait valoir son scénario sans fossiles et sans fissiles (pas d’hydrocarbures ou de charbon et pas de nucléaire) pour 2050, on a les grands énergéticiens comme EDF et Engie qui y contribuent mais on a surtout l’Ademe.

Surtout l’Ademe car elle n’a pas d’esprit militant a priori et qu’elle s’est clairement donnée les moyens de construire un scénario ambitieux mais robuste.

En l’espèce, l’Ademe met d’abord en garde sur la difficulté de répondre aux objectifs initiaux de la Loi de Transition Energétique et Pour la Croissance Verte (Loi TEPCV). La loi prévoit une division par 2 des consommations énergétiques entre 2012 et 2050 … pas l’Ademe. De même, l’Ademe ne voit pas aujourd’hui nos réductions des émissions de gaz à effet de serre en ligne avec les objectifs initiaux de la loi.

Cependant, l’Ademe nous livre un scénario qui globalement s’approche des ambitions des politiques et qui est fortement étayé et partant crédible.

Pour ceux qui veulent aller plus loin :

La synthèse

L’étude complète

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s