Revenons sur une matinale récente sur les emplois « verts » issus de la transition énergétique avec un « coup de gueule »

Nous vous proposions il y a quelques jours un article sur ces emplois « verts » qui relèvent plus du « trompe l’œil » que de réalité économique.

Nous vous expliquions par exemple que la fabrication des panneaux photovoltaïque sont quasiment à 100% fabriqués hors France (et même hors Europe).

Par contre, nous n’imaginions pas, il y a quelques jours seulement, que l’on allait perdre pour partie les emplois liés à la fabrication des turbines.

En effet, nous apprenons que GE Hydro à Grenoble va réduire ses activités sur la fabrication des turbines hydrauliques en France. Vous pouvez prendre connaissance des arguments qui sont relayés par un quotidien plutôt acquis à la cause de l’employeur.

Et ce sont là des emplois « verts » et ce ne sont pas de nouveaux emplois comme on nous l’a tant annoncé, ce sont des emplois supprimés.

Rappelons que le secteur de l’hydro-électricité représente la source principale d’énergie renouvelable.

En conclusion, mesdames messieurs les « décideurs », moins de fausses promesses pour demain et plus d’engagement au bénéfice de l’emploi d’aujourd’hui.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s