Revenons sur un sujet déjà évoqué dans la matinale avec plus de concret : la Blockchain dans le secteur énergétique

La Blockchain tout d’abord, définissons la :

c’est une technologie informatique de stockage et de transmission sécurisée d’informations qui ne s’appuie sur aucun tiers de confiance. C’est la technologie support du Bitcoin.

Dans un contexte où un nombre croissant de consommateurs veulent devenir des consom’acteurs et par là même veulent s’approprier leur univers énergétique.

Face à ce nouveau paradigme qui, pour faire simple, nous fait aller d’un marché de l’énergie hyper-centralisé vers une décentralisation très forte voulue par de nombreux consommateurs, la Blockchain a clairement une carte à jouer.

La Blockchain a plusieurs atouts :

  • elle permet une forme d’indépendance de réseaux (de sous-réseaux) en assurant la diffusion, le partage et le stockage des informations nécessaires à la gestion d’un réseau électrique ou gazier.
  • elle présente un avantage économique certain dans les échanges tant contractuels que monétaires avec une technologie très sécure.
  • elle permet enfin à de nouveaux acteurs d’entrer dans le jeu avec la possibilité de développer de nouveaux modèles d’affaires tels que des réseaux virtuels privés où une communauté met en commun des moyens de production et ses besoins en énergie.

 

Nous n’en sommes évidemment qu’aux prémices mais des expérimentations se développent un peu partout – la plus citée est celle de New York avec la Brooklyn Grid.

Cependant, deux modèles de développement commencent à se cristalliser.

Celui qui concerne des zones en développement comme en Afrique ou en Asie où la Blockchain pourrait permettre une gestion fiable, rapide et économique des réseaux.

L’autre qui nous impacterait plus directement en France porte sur de potentielles volontés d’Ubérisation du marché de l’énergie avec une intermédiation sur la gestion des données de contrats, factures, consommations. Cette intermédiation – arrivée d’un nouvel acteur sur la chaine de valeur – est clairement crédibilisée par les ambitions aujourd’hui annoncée des Vinci, Bouygues ou Effage (pour tous avec Energies après leur marque Groupe) ou des Google, Amazon (les fameux GAFA).

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s