Les services du ministère de Ségolène Royal soufflent le chaud et le froid sur le compteur Linky

Le CGEDD – Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable – du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (…) a publié la semaine dernière un rapport, un avis, sur le déploiement du compteur Linky.

Le CGEDD souligne comme nous le faisons ici régulièrement le rôle essentiel joué par les réseaux intelligents dans la réussite de la transition énergétique. Et le compteur Linky est un maillon primordial des réseaux intelligents. Le Conseil valide donc par là la décision de déploiement massif des compteurs communicants.

Cependant, le CGEDD tient un discours ambigu sur ce qui alimente les citoyens, les élus quant au refus de pose des compteurs Linky.

En effet, on peut lire dans le rapport en question qu’il faut approfondir le risque lié aux rayonnements sur des situations atypiques …

On peut également lire le risque lié à la protection des données personnelles.

A ce sujet, c’est moins l’usage par un opérateur tel qu’Enedis des données issues des compteurs qui nous inquiète (surtout quand on sait toute l’information communiquée à des tiers au travers de notre smartphone) que le risque de piratage et de prise de contrôle du compteur. Nous avons déjà évoqué ici les risques importants pour chaque consommateur mais aussi pour la collectivité d’un piratage de ces compteurs.

Le CGEDD devrait se pencher sur ce dernier sujet.

Enfin, le CGEDD conclu sur l’absence de valorisation des potentialités de Linky sur la maîtrise des consommations d’électricité. Le CGEDD demande plus de sensibilisation des consommateurs finaux sur la base d’une connaissance fine des kWh consommés … soit. Le CGEDD demande ensuite qui le compteur Linky permette le développement de nouveaux services, leviers de la réussite de la transition énergétique.

Sur ce dernier point, le CGEDD devrait donner un peu de temps au temps. Il est clair que les différents opérateurs (commercialisateurs, startupeurs, distributeurs …) y travaillent dans les bureaux et les labos mais ils ne sortiront du bois, avec ces nouveaux services, qu’au moment où l’écosystème sera opérationnel. Pour rappel, la fin du déploiement des compteurs Linky est toujours prévue pour 2020. A suivre.

Pour les plus curieux : http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/le-deploiement-du-compteur-linky-a2414.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s