Ségolène Royal fait ce jour un point, un bilan, deux ans après la promulgation de la Loi Transition Energétique pour la Croissance Verte

Au-delà de cette loi et des bilans qui sont fait par les uns et les autres sur ce texte, le premier succès revendiqué porte sur la COP21.

On peut lire tout à la fois des analyses sur un bilan mitigé avec un débat sur le nucléaire qui reste bloqué et sur le développement des énergies renouvelables avec l’accroissement des appels d’offres sur les moyens de production d’ENR.

Sur la grande ambition de la rénovation thermique des bâtiments, le point d’étape à 2017 ne permet pas d’espérer atteindre l’objectif d’efficacité énergétique de 2050. Certains parlent d’une première pierre de posée mais l’objectif est de construire la maison. L’objectif de 500 000 logements rénovés par an n’est clairement pas atteint malgré l’effort des pouvoirs publics.

Ensuite, il reste des chantiers importants avec le devenir de l’ARENH issu de la Loi NOME ou les injonctions de la commission européenne sur la mise en concurrence de la gestion des ouvrages hydro-électriques sans parler de la volonté de la commission européenne de supprimer l’ensemble des tarifs régulés de vente de l’énergie.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s