Après le premier tour des élections présidentielles, quelles perspectives pour la politique énergétique française ?

Le résultat du premier tour des élections présidentielles nous apporte une conclusion intermédiaire : il n’y aura pas de décision immédiate de fermeture du parc nucléaire français.

Ce qui nous est proposé à quelques jours du second tour consiste pour Emmanuel Macron à poursuivre une approche progressive vers la transition énergétique où l’industre nucléaire a sa place en tant qu’énergie décarbonnée. Très concrètement, le candidat a confirmé la fermeture de Fessenheim ainsi que le respect de la loi de transition énergétique qui planifie 50% de nucléaire dans le mix énergtique en 2025.

Marine Le Pen propose de son côté une politique énergétique basée sur l’indépendance énergétique avec un soutien annoncé au nucléaire et avec la possibilité d’exploiter les gaz de schiste (si les conditions environnementales et de sécurité sont satisfaisantes).

La suite après le second tour …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s