Les DOM-TOM, des lieux d’expérimentation formidables pour les acteurs de l’énergie

De multiples dispositifs réglementaires tels que la Loi de Transition Énergétique et Pour la Croissance Verte (LTEPCV), les Territoires à Énergie Positive (TEPOS), les lois de décentralisation (Loi MAPTAM) militent pour une approche toujours plus locales, au niveau des territoires (comme on dit maintenant), de la politique énergétique.

Le mix énergétique, les projets innovants, la gestion de systèmes électriques sont appréhendés de plus en plus au niveau local et c’est pour la France une profonde transformation, nous qui avons bâti dans la seconde moitié du 20e siècle un système électrique très centralisé et très verticalisé.

Face à cette mutation, les DOM TOM sont des territoires extrêmement pertinent pour tester en grandeur nature les ambitions qui sont derrières les TEPOS, les systèmes électriques locaux, les smart grids.

La Martinique est par exemple engagée dans un projet d’expérimentation sur les réseaux électrique intelligents qui vise à organiser la gestion du réseaux électrique avec des solutions de stockage.

Enfin, au-delà de la caractéristique territoriale évidente des DOM TOM, investir ses sujets de système électriques de nouvelle génération dans un territoire où la production de CO2 par kWh est de l’ordre de 10 fois supérieure dans les DOM TOM par rapport à l’hexagone est immédiatement profitable.

Quand l’actualité des SMART GRIDS rencontre celle des DOM TOM…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s